vendredi 3 août 2018

Tous ensemble, on garde le CAP avec Arnaud COLLETTE


 Borquin pure souche, fier de ses racines auxquelles il est viscéralement attaché, Arnaud Collette est un jeune citoyen de 25 ans, impliqué et innovant tout en étant joyeux et drôle. Assistant social de formation, il travaille au sein de l’équipe pluridisciplinaire de SOS Enfants. Vous le croiserez régulièrement au RFC Saint-Hubert où il joue, ainsi qu’à la salle de Mini Foot de Saint-Hubert.


Il se présente et explique pourquoi il souhaite s'investir politiquement au sein du groupe CAP 2018 :

Issu d’une famille borquine d’origine, fils d’André Collette et Ariane Servais, petit-fils de Raymond Collette, Suzanne Guebels, Jean-Pierre Servais et Hélène Martin, j’habite à Saint-Hubert depuis ma naissance.

Joueur de football au RFC Saint-Hubert, je joue aussi en salle au Mini Foot Saint-Hubert.

Assistant social de formation, je travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire de SOS Enfants.

Ma profession et la fibre sociale qui m’habite depuis toujours me conduisent à rencontrer chaque jour des personnes, jeunes et moins jeunes, auxquelles j’apporte mon aide pour identifier leurs besoins. C'est dans cette optique que j'ai souhaité m'investir dans l'équipe CAP 2018, une équipe riche en diversité, en idées novatrices, qui veut aller à la rencontre du citoyen et qui a aussi un goût prononcé pour les traditions, le patrimoine, le terroir.

Mon rêve ? Que tous les citoyens borquins, les habitants de Saint-Hubert et ses villages, se connaissent, partagent ensemble leurs idées pour les porter vers les représentants politiques et ainsi rapprocher citoyen et politique.

En plus des atomes crochus que j’ai naturellement tissé avec le domaine social et le sport, je suis attaché aux traditions, à la culture, à une cohésion sociale où règne proximité, partage, solidarité. A Saint-Hubert, avec ses splendides petits villages comme alliés, nous sommes gâtés par la qualité de vie au sein d’une nature préservée où il fait bon vivre. Ce patrimoine et cette culture, nous devons continuer à les chérir, continuer à les embellir et ainsi renforcer notre titre envié de « Capitale européenne de la Chasse et de la Nature », et aussi celui de « Capitale internationale de la Trompe de Chasse ». Une réflexion prioritaire doit être accordée à l’avenir du quartier abbatial, au centre de ces multiples titres honorifiques, afin de mettre en valeur le cœur historique de Saint-Hubert.

En ce qui concerne tant la jeunesse que nos aînés, il faut absolument conserver un tissu social qui apporte une dynamique à nos citoyens de tous âges, un confort de vie de grande qualité à tous. Les projets de création d’une Maison Citoyenne et d’une Résidence Service portés par CAP 2018 m’intéressent particulièrement à ce titre.

 « Nous sommes des Ardennais fiers de notre commune. Alors, ensemble, unissons-nous pour porter Saint-Hubert à la hauteur de nos aspirations et de la richesse de son nom ! »


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous remercions pour votre message.